La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 lES DERNIERS ARTICLES PARUS

 
 

Consommer de la viande : des enjeux et des impacts multiples

| Résumé de l'article | Article au format pdf | Abstract |

Compte-rendu de la journée d’information et d’échange co-organisée par l’INRA et l’association de consommateurs CLCV sur le thème : "Consommer de la viande : des enjeux et des impacts multiples"

Face à la demande sociétale, la recherche explore des solutions pour repenser les systèmes d’élevage en réduisant les émissions des gaz à effet de serre, tout en quantifiant les services écosystémiques apportés par l’élevage. La recherche étudie également les effets physiologiques liés à la consommation de viande, les impacts nutritionnels et environnementaux des régimes alimentaires et les nouvelles pratiques alimentaires.

viande340INTRODUCTION

Un séminaire a été organisé le 15 mai 2018 dans le cadre du partenariat entre l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et la CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie), association nationale de défense des consommateurs et usagers. Il a été rappelé par Jean-Yves Mano, son président, que la CLCV est une association de consommateurs généraliste qui essaie d’être présente sur tous les domaines de la consommation : logement, banque, environnement et bien sûr, alimentation.
On observe d’ailleurs des changements des modes de consommation alimentaire tant dans la restauration hors foyer, qui s’est développée, qu’au foyer. Comment le consommateur peut-il être guidé vers des choix favorables à la santé ? En termes de qualité nutritionnelle, le NutriScore, notamment, va l’aider dans ses achats.
En ce qui concerne le sujet de ce colloque, la viande, la consommation moyenne des Français est en dessous du seuil maximal des recommandations officielles publiées par le Haut Conseil de la Santé Publique (2018) même s’il existe des profils de "gros mangeurs". Plusieurs explications à cela : la prise en compte de l’aspect environnemental, c’est-à-dire la volonté de "consommer mieux et consommer moins". Encore faut-il que les prix permettent au consommateur d’avoir accès à cette meilleure qualité et d’opérer des choix plus respectueux de l’environnement. Dans cette logique de construction de prix s’intègre la juste rémunération des producteurs ainsi que la question des financements de modes d’élevage intégrant mieux les préoccupations d’environnement et de qualité nutritionnelle : ce sont des points essentiels pour aboutir à des produits de qualité.

Lire la suite...

Viandes et cancer : un point de vue

| Résumé de l'article | Article au format pdf | Abstract |

Le point de vue d’un expert du groupe de travail du Centre International de Recherche sur le Cancer (IARC) sur les relations entre consommation de viande et risque de cancer

Un groupe de travail de l'IARC a publié l’avis selon lequel la viande transformée et la viande rouge sont respectivement cancérogène ou probablement cancérogène au regard du cancer colorectal. Ces conclusions ont été souvent mal interprétées ou mal vulgarisées. Il est nécessaire de rappeler que ce travail n’impliquait pas une évaluation complète du risque qui doit prendre en compte les niveaux réels de consommation.

charcuteries340INTRODUCTION

Pendant une semaine entière, 22 experts de différents pays se sont réunis à Lyon pour évaluer scientifiquement le lien entre la consommation de viande rouge ou de viande transformée et le risque de survenue de cancer. Le groupe de travail avait pour objectif de déterminer une évaluation de l’évidence scientifique pour un danger (en anglais : hazard analysis) et non une évaluation complète du risque (en anglais : risk analysis) associé à la consommation de viande rouge ou de viande transformée. Un agent (en l’occurrence la consommation de viande rouge ou de viande transformée) est considéré comme un danger dans la mesure où il est susceptible de favoriser la survenue d’un cancer dans certaines conditions. Il n’était pas dans les prérogatives du groupe d’estimer le risque réel en tenant compte de l’exposition à l’agent (c’est-à-dire des niveaux de consommation), ni d’en induire des recommandations en matière de nutrition (le risque est en effet le produit du danger et de l'exposition). Cette responsabilité incombe à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et aux services nationaux de santé publique.

Lire la suite...

Lecture d’actualité - Tout savoir sur notre alimentation. Démêler le vrai du faux

| Résumé de l'article | Article au format pdf | Abstract |

Bien se nourrir, le vrai, le faux, impacts sur la santé, conséquences sur l’environnement

Cet ouvrage est une contribution salutaire à la lutte contre les idées reçues en matière d’alimentation. Contrairement à de nombreux livres visant à susciter l’inquiétude des citoyens-consommateur, celui-ci tendra à les rassurer en apportant des réponses scientifiquement argumentées aux questions légitimes qu’il se pose. "A ce titre, ce livre va à l’encontre des messages exagérément anxiogènes qui nous envahissent", a estimé Léon Guéguen de l’Académie d’agriculture.

feillet

Cet ouvrage part d’un constat : avec l’urbanisation, les Français se sont éloignés des champs et des étables. Ils s’interrogent sur des pratiques agricoles considérées comme industrielles et souvent s’en inquiètent. Une inquiétude renforcée par les messages contradictoires diffusés par le corps médical. Il faut dire que ces peurs se sont amplifiées à la fin du 20ème siècle avec l’émergence de plusieurs grandes crises sanitaires.

Lire la suite...

Performance des élevages français de vaches allaitantes avec les ateliers d’engraissement italiens

| Résumé de l'article | Article au format pdf | Abstract |

Évaluation de la performance d'un système combiné de production extensive / intensive de viande bovine : le cas des élevages de vaches allaitantes françaises intégrées avec les ateliers d’engraissement italiens

Cet article est une version courte de l’article intitulé “Environmental footprint of the integrated France-Italy beef production system assessed through a multi-indicator approach” de Berton M., Agabriel J., Gallo L., Lherm M., Ramanzin M., Sturaro E. paru dans la revue "Agricultural System" dans lequel plus de critères ont été pris en compte.

20180418 095208

INTRODUCTION

Le système de production de viande bovine a des impacts positifs et négatifs environnemental, notamment en raison de l'émission de gaz à effet de serre (GES) (Gerber et al., 2013). D'autre part, il contribue à la sécurité alimentaire par la conversion de produits alimentaires non comestibles (herbe) par l’homme en produits comestibles (viande) avec un ratio favorable de production de viande sur utilisation d’aliments comestibles par l’homme (Wilkinson, 2011). Le système de production de viande bovine intégrée France-Italie représente une situation particulière, caractérisée par une séparation géographique : des naisseurs de veaux (broutards) issus de troupeaux de vaches allaitantes, situé principalement dans une région défavorisée du centre de la France (Massif Central) basée sur l’utilisation de prairies permanentes avec du pâturage (Brouard et al., 2014), et les ateliers d'engraissement dans le nord-est de l'Italie, qui engraissent les veaux  importés en utilisant des rations totales mélangées à base d'ensilage de maïs et d’aliments concentrés (Gallo et al., 2014).

Lire la suite...

Lecture d’actualité - Le point sur la chaîne de la viande bovine

| Résumé de l'article | Article au format pdf | Abstract |

Présentation de l’ouvrage collectif "La chaîne de la viande bovine : Production, transformation, valorisation et consommation"

Cet article est adapté de la préface de l’ouvrage "La chaîne de la viande bovine : Production, transformation, valorisation et consommation" paru fin avril 2018 aux Éditions Lavoisier.

1317023339

INTRODUCTION : PLACE DE LA VIANDE DANS NOTRE CULTURE

Manger de la viande est un plaisir pour une large majorité de la population. Ainsi, la viande a toute sa place dans "le repas gastronomique des français" inscrit au patrimoine de l’UNESCO : "Le repas gastronomique des français [est] un repas festif dont les convives pratiquent, pour cette occasion, l’art du "bien manger" et du "bien boire". Le repas gastronomique met l’accent sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature. …. Le repas gastronomique doit respecter un schéma bien arrêté : il commence par un apéritif et se termine par un digestif, avec entre les deux au moins quatre plats, à savoir une entrée, du poisson et/ou de la viande avec des légumes, du fromage et un dessert".

Lire la suite...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2
  • Tél. : +33(0) 4.73.98.53.80
  • Fax : +33(0) 4.73.98.53.85
  • E-mail : contact
  • Site internet :www.adiv.fr