La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 NUTRITION

 
 

Techniques culinaires et confort en bouche chez la personne âgée

 

Effet de la cuisson basse température, de la marinade et de l’utilisation d’un attendrisseur sur le confort en bouche des personnes âgées consommant de la viande 
 
La cuisson basse température, la marinade et l’attendrisseur améliorent le confort en bouche chez les personnes âgées consommant de la viande.
 
protusion 500
INTRODUCTION
 
Le vieillissement s’accompagne fréquemment d’une altération de la santé bucco-dentaire : perte de dents, diminution de la force musculaire, baisse du flux salivaire susceptibles d’altérer la dégradation de l’aliment et la formation du bol alimentaire. Un mauvais état bucco-dentaire peut conduire les personnes âgées à éviter la consommation d’aliments difficiles à mâcher tels que la viande, les fruits ou les légumes crus. Ainsi, les personnes âgées édentées consomment moins de produits « difficiles à mâcher », et notamment du bœuf ou du poulet, que les personnes ayant conservé une bonne dentition (Lee et al., 2004 ; Tada & Miura, 2014 ; Kiesswetter et al., in press). Or, chez la personne âgée, il est essentiel de maintenir un apport en protéines suffisant afin de prévenir la fonte musculaire et à terme la dénutrition (chez la personne âgée, l’apport journalier conseillé en protéine est de 1 à 1.2 g / kg de poids corporel / jour).

Lire la suite...

Alimentation à base de concentrés pour les bovins en croissance et en finition

 

Quelle complémentation alimentaire en concentrés chez les bovins en croissance et en finition pour maximiser le revenu des éleveurs ?
 
Le niveau optimum d’une complémentation alimentaire en concentrés pour les bovins à viande pendant les périodes hivernales à l’intérieur dépend de la réponse animale (kg de gain / kg de concentré), du taux de substitution des fourrages et du prix relatif des produits animaux et des aliments pour les bovins. La valeur alimentaire (et économique) des ingrédients alimentaires dérivés des sous-produits dépend des pratiques alimentaires, notamment des apports de concentrés.
 
Irlande 2 800
 
INTRODUCTION
 
In beef production systems, feed provision is the single largest direct cost incurred, accounting for approximately 75% of total costs of production; therefore, small improvements in feed efficiency can have a relatively large influence on farm profitability. Additionally, feed efficient cattle excrete fewer nutrients, and produce less gaseous emissions, to the environment (Kenny et al., 2018).
Due to the considerably lower comparative cost of grazed grass as a feedstuff, beef production systems should aim to increase animal output from grazed pasture. However, the seasonality of grass growth and inclement grazing conditions means that an indoor ‘winter’ period, of varying duration, is inevitable on all Irish farms and the main feed costs on beef farms relate to this period, and especially when feeding finishing cattle. For example, even in grass-based, suckler calf-to-steer beef systems on research farms, grazed grass, grass silage and concentrate account for 65%, 27% and 8%, respectively, of feed Dry Matter (DM) intake annually.

Lire la suite...

Faut-il réduire notre consommation de viande ?

 

Des données pour comprendre les enjeux autour de la consommation de viande.

La viande : une consommation très inégale selon les régions du monde, à la source de protéines de haute qualité nutritionnelle dans le cadre d’apports nutritionnels à bien équilibrer.
 
minced meat
 
INTRODUCTION
 
Dans un contexte de changements globaux, notamment climatiques, environnementaux et démographiques, les modalités des transitions écologiques et alimentaires font l’objet de nombreux débats. Parmi ceux-ci, les impacts pour la santé et pour l’environnement de la consommation de produits animaux, notamment la consommation de viande rouge et les émissions de gaz à effet de serre de l’élevage bovin (Bryngelsson et al., 2016), la durabilité des systèmes d’élevage, mais aussi le statut et le bien-être de l’animal, sont fortement questionnés. Alors que la demande mondiale en produits animaux s’accroît très rapidement dans plusieurs régions du monde, notamment en Chine, la consommation de viande diminue par habitant en Europe et en France. Dans ces pays, la demande des consommateurs évolue vers une plus forte exigence de qualité nutritionnelle et des pratiques d’élevage privilégiant le bien-être des animaux et minimisant l’empreinte environnementale.

Lire la suite...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2