La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 ENVIRONNEMENT

 
 

Lecture d’actualité : Synthèse sur les impacts et services issus des élevages européens

 

Synthèse de l’expertise scientifique collective sur les rôles, impacts et services issus des élevages en Europe parue aux éditions QUAE.
 
Cet article présente le livre édité en accès libre en format numérique par QUAE sur les impacts et services issus des élevages européens : https://www.quae-open.com/produit/115/9782759227051/impacts-et-services-issus-des-elevages-europeens
 
couverture impact
 
INTRODUCTION
 
L’élevage et la consommation de produits animaux ont été particulièrement présents dans l’actualité médiatique et scientifique des deux dernières décennies. En particulier le rapport Livestock’s long shadow de la FAO (Steinfeld et al., 2006) fait toujours référence dans les débats sur les impacts environnementaux de l’élevage et la part des produits animaux dans notre alimentation. L’expertise scientifique collective conduite par 26 experts de disciplines variées et coordonnée par l’Inra a été présentée publiquement en Novembre 2016 (Dumont et al., 2016). Les impacts et services issus des élevages y sont étudiés à l'échelle de l'Europe, en examinant leurs effets sur les marchés, l’emploi et le travail, la consommation d’intrants, l’environnement et le climat, ainsi que les enjeux sociaux et culturels associés à l’élevage. Les interactions entre ces volets, ou « bouquets de services », sont ensuite analysées simultanément et représentées de manière synthétique grâce à un outil baptisé « la grange » (Ryschawy et al., 2019). 

Lire la suite...

La recherche d’INTERBEV au service de la responsabilité sociétale

| Résumé de l'article | Article au format pdf | Abstract |

La responsabilité sociétale, thème de la nouvelle manifestation scientifique et technique d’INTERBEV : "Les Matinales de la Recherche d’INTERBEV"

INTERBEV a organisé le jeudi 4 avril 2019 une nouvelle manifestation scientifique et technique intitulée : « Les Matinales de la Recherche d’INTERBEV ». Le thème de cette matinée, la recherche au service de la responsabilité sociétale, a été traité au cours de cinq exposés et d’une table ronde avec des représentants professionnels de différents maillons : éleveur, abatteur, distributeur.

INTERBEV

INTRODUCTION

Les Matinales de la Recherche d’INTERBEV se sont tenues le jeudi 4 avril 2019 à Paris. Ce nouvel événement interprofessionnel visait à mettre la science et la technique à l’honneur avec une volonté de partage et de diffusion du fruit des travaux de la recherche interprofessionnelle. En effet, depuis près de 35 ans, INTERBEV engage un programme d’études ambitieux en matière de R&D, d’économie et de socio-consommation.
Cette première édition fut l’occasion pour INTERBEV de partager cette diversité et cette richesse d’informations et de connaissances avec les professionnels de ses filières ainsi que les acteurs gravitant autour de la recherche : ministères, sociétés savantes, professionnels de santé, enseignants-chercheurs, etc. 

Lire la suite...

Réduire les émissions de méthane entérique par l’alimentation des ruminants

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Examen des différentes techniques visant à limiter l’impact des émissions de méthane des ruminants par l’alimentation animale

Les émissions de méthane par les ruminants sont souvent mises en avant comme argument pour réduire la production de viande, en raison de leur impact sur le réchauffement climatique. C’est pourquoi il est nécessaire de connaître et d’évaluer les moyens de limiter ces émissions, en particulier par le biais de l’alimentation. Cet article fait le point des techniques efficaces et utilisables dans la pratique, et de celles qui ne le sont pas, ou pas encore.

agriculture 1137916 340

INTRODUCTION

La lutte contre le réchauffement climatique est un enjeu pour la grande majorité des gouvernants de la planète. Elle implique la réduction des émissions de gaz à effet de serre produits par les activités humaines. Selon les travaux récents de la FAO, les activités liées à l’élevage, incluant celles qui se situent en amont des exploitations d’élevage, représentent 14,5% des émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique, et le méthane produit par les fermentations entériques des ruminants représente au niveau mondial environ 44% des émissions de gaz à effet de serre imputables au secteur de l’élevage, exprimés en équivalents-gaz carbonique (Gerber et al., 2013). Ces fermentations entériques se déroulent en grande majorité dans le principal compartiment digestif, le rumen. Au-delà de ces chiffres, il est logique que le secteur de l’élevage, comme tous les autres secteurs de l’économie, s’efforce de réduire ces émissions, même s’il peut se targuer de contribuer au stockage de carbone dans les sols, ce qui réduit les émissions nettes de gaz à effet de serre. Dans le cas des ruminants, la production de méthane à partir des aliments consommés constitue une perte d’énergie pour l’animal ; réduire l’émission de méthane présente donc aussi un effet positif pour l’efficience d’utilisation de la ration. Il est clair que la réduction de ces émissions doit être envisagée globalement, pour l’ensemble du système d’élevage. Mais pour un même système, des moyens existent pour réduire chacun des trois principaux gaz émis, gaz carbonique (CO2), protoxyde d’azote (N2O) et méthane (CH4).

Lire la suite...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2