La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 ECONOMIE ET CONSOMMATION

 
 

Lecture d’actualité - Atlas de l’élevage herbivore en France

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Filières innovantes, territoires vivants

En une centaine de pages ponctuées de 90 cartes et graphiques, l’Atlas de l’élevage herbivore détaille les contributions de la viande en matière d’alimentation, d’environnement ou d’aménagement des territoires. Le livre a le mérite de remettre en question de manière pédagogique et factuelle quelques idées reçues et souvent négatives très répandues dans le public sur les impacts de l’élevage et la viande.

Atlas ElevageHerbivoreFranceL’élevage et les produits animaux sont partie prenante de quelques-uns des grands défis que doivent relever la France et le monde d’aujourd’hui : nourrir la planète, maintenir la biodiversité, préserver l’environnement ou encore développer la croissance et l’emploi. Sur chacun de ces thèmes d’une grande complexité, l’Atlas de l’élevage herbivore s’attache à analyser la responsabilité et la contribution spécifiques de l’élevage et de la viande, souvent jugés sévèrement sur la base de raccourcis simplificateurs. Or, sur toutes ces questions, « rien n’est purement positif, ni non plus purement négatif ; tout est affaire de contexte, de proportions et d’interrelations », rappelle le collectif de scientifiques qui a rédigé l’Atlas.

Lire la suite...

Lecture d’actualité - Demande croissante en viande

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Réflexions sur la nature humaine, le leadership et le défi de nourrir une population en croissance. Demande croissante en viande : quelques chiffres-clés pour le futur

Cet article est la traduction de l’anglais d’un extrait du livre «We Will Reap What We Sow», publié en mai 2012.

wwrwws-cover

Au fur et à mesure que l'économie des pays émergents s'améliore, leur population devient plus prospère. Cette dynamique est très similaire à celle des pays occidentaux au cours du XXe siècle. L’amélioration du niveau de vie se traduit par des changements alimentaires. La consommation de protéines animales, en particulier la consommation de viande, augmente.

Pour envisager quelles pourraient être les conséquences d'une consommation accrue de viande, il est intéressant de voir l’effet dû à l’ampleur de ce changement en Chine. En effet, la consommation de viande en Chine a déjà dépassé le cap des 50 kg par habitant et par an, et les projections indiquent qu'elle devrait atteindre environ 80 kg par habitant par an en 2030. A population constante, cela représente une augmentation de la consommation de viande de 45 millions de tonnes par an

Quand un milliard et demi de personnes mangent en moyenne un kilogramme de plus de viande de poulet par personne, la production mondiale doit augmenter d'environ 750 millions de poulets. Cela représente environ 2 % de la production mondiale. Les 20% de production mondiale supplémentaire pour satisfaire une augmentation de consommation de 10 kg par Chinois par an représentent à peu près la totalité de la production américaine de poulet actuelle et est supérieure à la production brésilienne actuelle.

Lire la suite...

Structures et organisation des filières volailles de chair en Europe

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Analyse comparée des filières allemande, britannique, espagnole, néerlandaise et belge

Cette étude réalisée avec le cofinancement de FranceAgriMer en 2013 décrit la diversité des situations caractérisant les principales filières de volailles de chair au sein de l’Union européenne. La synthèse de cette étude a été publiée dans Techniques et Marchés Avicoles (TeMA n°28-octobre/novembre/décembre 2013 page 36-42).

9040-0071-jpg

INTRODUCTION

Différents indicateurs et études montrent que la compétitivité de la filière volailles de chair française s’est dégradée depuis une dizaine d’années vis-à-vis d’un certain nombre de ses partenaires européens. Le recul de la position de la France dans les échanges intracommunautaires est sans doute l’une des illustrations les plus évidentes de cette moindre compétitivité. Tous les maillons sont potentiellement concernés, à des degrés divers, par cette baisse de compétitivité (étude AND-ITAVI-IFIP, 2011).
Pour le maillon production, trois facteurs susceptibles de peser sur la compétitivité des élevages sont avancés : les structures d’élevage, la faiblesse des investissements, le vieillissement du parc de bâtiments qui en résulte et la nature des relations contractuelles entre les éleveurs et leurs partenaires. Pour les maillons industriels d’amont et d’aval, les facteurs structurels et organisationnels jouent de la même façon.
Cette étude se propose de rassembler, analyser et mettre en perspective les données existantes sur les structures d’élevage et la dynamique du parc de bâtiments, les relations contractuelles entre éleveurs et amont/aval, les caractéristiques structurelles et organisationnelles des maillons amont (fabricants d’aliment, couvoirs) et aval (abattage/transformation) dans différents pays européens, acteurs majeurs de la production européenne. Cinq filières nationales fortement contributrices à la production européenne d’une part, et diversifiées quant à leurs structures et leurs modes d’organisation d’autre part, ont ainsi été choisies pour cette analyse : l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne, les Pays-Bas et la Belgique.

Lire la suite...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2