La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 ECONOMIE ET CONSOMMATION

 
 

Peut-on encore légitimement manger de la viande aujourd’hui?

Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Les connaissances scientifiques peuvent-elles remettre en cause la légitimité de manger de la viande ?

Cet article se propose d’analyser la rigueur des arguments dits scientifiques qui s’opposent à l’élevage ou à la consommation de viande. Il a été précédemment publié dans la Revue de l’Académie d’Agriculture. N°8, janvier 2016, pages 32-34.

viandes

INTRODUCTION

Il paraîtra peut-être incongru qu’un organisme tel que le CIV – anciennement Centre d’Information des Viandes, devenu à présent Viande, Sciences et Société – s’interroge sur le fait de savoir si on peut encore légitimement manger de la viande aujourd’hui. Mais face au déluge d’assertions qui critiquent ce produit et sa consommation, c’est bien en ces termes qu’il faut questionner notre régime alimentaire. Doit-on et peut-on encore faire appel à des arguments rationnels et à des raisons objectives pour justifier la consommation de viande ? Ou alors, se situe-t-on dans un registre affectif dans la mesure où les connaissances scientifiques récentes auraient d’ores et déjà répondu défavorablement à cette interrogation ?
Se questionner sur les raisons permettant de justifier la consommation de viande est susceptible de mobiliser deux types de réponses.

Lire la suite...

Second forum polonais de la viande bovine

Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Compte-rendu du second forum polonais du secteur de la viande bovine organisé par l’association polonaise des producteurs de bovins à viande

Le second forum polonais du secteur de la viande bovine a été l’occasion de dresser un état des lieux de la filière viande bovine en Pologne, de faire état des dernières recherches sur la viande bovine et de discuter d’une stratégie collective.

fig1 340

fig3 340

I. INTRODUCTION

Le second forum polonais de la viande bovine, financé par le fonds européen pour la promotion de la viande bovine et organisée par l’Association Polonaise des Producteurs de Bovins à Viande (Polskie Zrzeszenie Producentów Bydła Mięsnego, PZPBM), s’est tenu le 26 novembre à Varsovie. L'événement a réuni des représentants de tous les maillons de la chaîne de production – les éleveurs, les abattoirs et les établissements de la transformation et du commerce de détail, le secteur de l'hôtellerie et de la restauration (HORECA), des représentants de la recherche, de l'administration polonaise et de l'Union Européenne (UE). Il y avait aussi des experts internationaux qui ont partagé leurs expériences et leurs idées pour améliorer le marché de la viande bovine : l’expert australien Rod Polkinghorne, Directeur de la société Polkinghornes, qui a créé le système australien de prédiction de la qualité de la viande bovine (Meat Standards Australia, MSA), le Dr Jean-François Hocquette, directeur de recherche à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) en France et Jean-Pierre Fleury, Président de la Fédération nationale bovine française.

Lire la suite...

Protéines 2030

Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Compte-rendu du congrès organisé par le pôle de compétitivité Valorial : "Protéines 2030. Les demandes à saisir en France et dans le monde"

Structuré en trois sessions (évolution de la demande en protéines, évolution du comportement des consommateurs, et perspectives pour les industriels et les chercheurs), le congrès "Protéines 2030" organisé par le pôle de compétitivité Valorial a été l’occasion de débats riches et complémentaires.

Proteines2030

I. EVOLUTION DE LA DEMANDE EN PROTEINES

I.1. Cartographie mondiale des demandes en produits animaux dans les 20 prochaines années

Spécialiste des questions d’élevage et de la demande mondiale en viande, Anne MOTTET de la FAO n’a pas eu besoin de convaincre le public présent de la très forte croissance de la demande en viandes dans le monde dans les 15 à 20 prochaines années. L’effet cumulé de la croissance démographique, du pouvoir d’achat de populations à faible revenu et de l’urbanisation galopante constitue un puissant ressort de la demande en produits animaux. Selon elle, c’est l’animal qui va contribuer le plus à la satisfaction de la demande protéique dans les prochaines années. Cette croissance étant estimée à +70% à l’horizon 2050. Cela conduira à relever des défis colossaux comme les risques d’épizooties et de santé humaine (liées par exemple à la résistance croissante aux antibiotiques), les enjeux d’équité et de sécurité animale sur l’ensemble des territoires de la planète ou encore les enjeux environnementaux, cette activité étant gourmande en ressources naturelles. La croissance de la demande mondiale en produits animaux devrait aussi concourir au développement des échanges mondiaux qui se chiffrent aujourd’hui à 180 milliards d’euros, soit 10 à 15% de la production mondiale.

Lire la suite...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2