La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 ECONOMIE ET CONSOMMATION

 
 

Filière porcine : Analyse des voies de progrès en agriculture conventionnelle

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Synthèse du Volume 4 de l’étude « Vers des agricultures à hautes performances »

Cet article présente la synthèse du travail effectué sur la filière porcine dans le cadre de l’analyse des possibilités d’évolution des pratiques et des systèmes agricoles français vers des systèmes de production plus durables, conciliant performances productives, économiques, environnementales et sociales, demandé à l’INRA par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP). L’intégralité de cette étude « Vers des agricultures à hautes performances » est disponible sur www.inra.fr/rapport-agricultures-hautes-performances.

Porc

I. ELEMENTS DE CONTEXTE

I.1. Un environnement socio-économique en forte évolution

Au cours de la dernière décennie, la production porcine française a légèrement diminué (-2%) alors qu'elle augmentait dans l'UE (+9%), la croissance étant particulièrement marquée en Allemagne (+30%) et en Espagne (+20%). La France reste toutefois le troisième pays producteur de porc de l'UE, après l'Allemagne et l'Espagne, juste devant le Danemark. Sur cette période le niveau d'auto-approvisionnement de la France a diminué tout en restant supérieur à 100%, mais la balance commerciale s'est détériorée pour devenir négative à partir de 2009.
 

Lire la suite...

Filières allaitantes : Analyse des voies de progrès en agriculture conventionnelle

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Synthèse du Volume 4 de l’étude « Vers des agricultures à hautes performances »

Cet article présente la synthèse du travail effectué sur les filières bovine et ovine allaitantes dans le cadre de l’analyse des possibilités d’évolution des pratiques et des systèmes agricoles français vers des systèmes de production plus durables, conciliant performances productives, économiques, environnementales et sociales, demandé à l’INRA par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP). L’intégralité de cette étude « Vers des agricultures à hautes performances » est disponible sur www.inra.fr/rapport-agricultures-hautes-performances.

limousin 2

I. ELEMENTS DE CONTEXTE

I.1. Des éléments communs aux diverses productions allaitantes

Avec près de 150 000 exploitations détenant des bovins viande et/ou des ovins viande et les emplois générés dans les secteurs amont et aval, les productions allaitantes constituent une activité économique nationale de premier plan. Le chiffre d’affaires total des productions ovine et bovine allaitantes est estimé à 5 milliards d’euros en 2011, soit 22% de la valeur des productions animales françaises. Ces cheptels occupent plus du tiers de la SAU française, essentiellement des prairies dont une grande part de prairies permanentes (plus de 2/3) qu’ils entretiennent et maintiennent ouvertes. Ils participent ainsi à la diversité et typicité de nos paysages, à l’identité forte des terroirs d’élevage, et à la production de nombreuses aménités. Les fonctionnements de troupeaux sont variés, en adéquation avec la diversité génétique des races, la diversité des ressources fourragères présentes dans les territoires (prairies permanentes, cultures fourragères, ressources pastorales), et en relation avec les demandes des filières. Mais la caractéristique de ces exploitations est aussi de générer de faibles revenus : moins de la moitié du revenu agricole moyen et moins du tiers de celui des grandes cultures, selon les données du RICA 2010.

Lire la suite...

Vers un élevage multi performant, compétitif et durable

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Définition d’une stratégie d’adaptation de l’élevage français aux enjeux internationaux

L’élevage français et européen dispose d’atouts certains pour contribuer à la résolution des principaux défis alimentaires et environnementaux des prochaines décennies. Face aux objections soulevées sur sa pérennité, un modèle multiperformant, à la fois compétitif et durable, doit être consolidé en France et en Europe puis promu au niveau international.

Commflagb JLogan

PREAMBULE

Cette note, élaborée dans le cadre de la Confédération Nationale de l’Elevage, a été rédigée avec le concours des représentants  des services du Ministère de l’Agriculture (DGPAAT-DGAL-CGAAER), du Ministère des Affaires Etrangères (Pôle sécurité alimentaire), de FranceAgriMer, de l’INRA, du GIS « Elevage Demain », des organisations professionnelles de l’élevage, membres de la CNE, des organisations interprofessionnelles ANICAP, CNIEL, INAPORC et INTERBEV. Les travaux présentés ici ont été adoptés par le conseil d’administration de la Confédération nationale de l’Elevage du 22 janvier 2014. Cette version a été mise à jour par l’auteur le 11 mars 2014.

Lire la suite...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2
  • Tél. : +33(0) 4.73.98.53.80
  • Fax : +33(0) 4.73.98.53.85
  • E-mail : contact
  • Site internet :www.adiv.fr