La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 lES DERNIERS ARTICLES PARUS

 
 

Lecture d’actualité - Analyse de la situation de la filière française des bovins à viande

Résumé du rapport de mission d’expertise n°14147 du Conseil Général de l’Alimentation, de l’Agriculture, et des Espaces Ruraux

Les exploitations qui produisent des gros bovins à viande dégagent un revenu qui est régulièrement le plus faible de l’agriculture française, et qui est impacté, dans un contexte de volatilité accrue des prix agricoles, par la plus ou moins grande spécialisation des exploitations (notamment par un effet diluant favorable ou défavorable des grandes cultures). Les cours bas des viandes, l’effritement régulier des exportations de broutards vers l’Italie, l’embargo russe, une baisse drastique des cours des céréales, des besoins de recherche de productivité et le renforcement des normes environnementales, conduisent à des difficultés conjoncturelles des exploitations concernées qui sont d’autant plus fortement ressenties dans un contexte de revenus structurellement au plancher. Encours chez les fournisseurs, défauts de trésorerie, ré-étalement des cotisations MSA puis plus tard, décapitalisation par réduction des cheptels naisseurs, constituent des marqueurs de cette situation, sans qu’un profil type ne se détache. Dans un contexte structurel de « massification » des viandes bovines, peu segmentées, la viande issue du troupeau laitier fournit cependant entre 35 % (races laitières) et 45 % (exploitations laitières) des viandes bovines, et impacte fortement les prix. La filière doit s’engager dans une forme d’anticipation, d’offensive et d’organisation beaucoup plus marquée, et avec l’appui des pouvoirs publics, se donner des perspectives et notamment reconquérir son marché intérieur, se montrer totalement offensive sur les pays tiers, se doter d’outils modernes de mise en production et de mise en marché (contractualisation, regroupement de l’offre / dispositif de décision experts  / dispositifs d’anticipation des crises) et mieux organiser son dialogue interne et notamment avec un interlocuteur laitier qui doit être plus attentif à la question des viandes. Les pouvoirs publics doivent agir pour exonérer les charges sociales et fiscales des exploitations les plus en difficulté.


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2